Quelle est la différence entre FIV et insémination ?

L’insémination artificielle (IA) et la fécondation in vitro (FIV) sont des méthodes de traitement de la fertilité hautement recommandées. L’insémination artificielle est souvent la première étape du processus et est préconisée pour les problèmes d’infertilité mineurs, les femmes célibataires ou les couples de même sexe.

La FIV est recommandée lorsque les médicaments contre la fertilité et l’IA ont déjà échoué ou sont peu susceptibles de fonctionner. Les couples de même sexe peuvent également bénéficier de la FIV. Les circonstances individuelles détermineront la meilleure méthode de traitement.

Qu’est-ce que l’insémination artificielle ?

L’insémination artificielle implique l’insertion de spermatozoïdes dans le col de l’utérus d’une femme pendant la période d’ovulation. L’insémination artificielle est également appelée insémination intra-utérine (IIU), insémination par donneur ou insémination alternative. La procédure est utilisée pour aider les femmes incapables de tomber enceintes après un an d’essais.

Des fausses couches multiples, des règles irrégulières, des troubles cervicaux et l’endométriose peuvent indiquer la nécessité d’une insémination artificielle. Si le partenaire masculin souffre de dysfonction érectile ou de spermatozoïdes immobiles, l’insémination assistée pourrait être bénéfique. L’insémination artificielle peut également être utilisée par les femmes célibataires souhaitant porter un enfant. Les grossesses multiples sont assez courantes avec l’IIU.

La première étape du traitement de fertilité

L’insémination artificielle est l’une des premières étapes des traitements de fertilité. Les médecins prescriront des médicaments contre la fertilité pour stimuler l’ovulation et augmenter les chances que la femelle libère plus d’un ovule. Le sperme peut provenir d’un parent ou d’un donneur. Une fois le sperme collecté, le sperme sera lavé pour isoler les spermatozoïdes les plus actifs. Le sperme sera ensuite injecté dans l’utérus féminin.

L’individu doit alors attendre et espérer que la fécondation aura lieu. L’IIU augmente les chances de fertilité, mais la fécondation n’est pas garantie. L’ensemble de la procédure peut être effectué en une heure. Le traitement du sperme prend environ 45 minutes et son insertion dans l’utérus ne prend que quelques minutes.

Qu’est-ce que la fiv ?

La FIV est une forme de technologie de procréation assistée (ART). Lors d’une FIV, l’ovule est fécondé à l’extérieur du corps puis implanté dans l’utérus de la mère. La Fécondation in vitro (FIV) est utilisée pour traiter les femmes présentant des trompes de Fallope bloquées, des troubles de l’ovulation, de l’endométriose ou d’autres problèmes liés à l’infertilité. Bien que le terme ait été très popularisé, la FIV n’est utilisée que dans environ 5 % des cas d’infertilité. La FIV est utilisée après l’échec des médicaments contre la fertilité, de l’insémination artificielle et de la chirurgie.

Le processus de fiv

Au cours du processus, le cycle d’ovulation de la femme sera suivi. La patiente recevra des médicaments pour augmenter les chances de libérer plusieurs ovules. Les ovules doivent être récupérés alors qu’ils sont encore dans les trompes de Fallope. Les ovules retirés trop tôt ou trop tard peuvent ne pas être viables pour la procédure de FIV. Le patient recevra des analgésiques et aura la possibilité d’être légèrement sous sédatif ou endormi.

Le processus de récupération des œufs prend entre 30 minutes et une heure. Les ovules sont placés dans une boîte de Pétri et fécondés avec du sperme frais ou décongelé. Alors que le sperme congelé a une durée de conservation illimitée, le sperme frais est plus résistant. Une fois que l’ovule a été fécondé avec succès et considéré comme un embryon solide, le médecin l’insérera ensuite dans l’utérus féminin.

Que recommandent les experts ?

L’insémination artificielle constitue souvent la première étape du processus. Les femmes célibataires ou les couples de même sexe peuvent se tourner vers l’insémination artificielle comme moyen de planification familiale, même si la mère n’a pas de problèmes de fertilité. L’insémination artificielle est moins invasive et moins coûteuse que la FIV. Mais la procédure pourrait ne pas suffire.

Les trompes de Fallope bloquées, la réserve ovarienne réduite et l’utilisation d’ovules de donneuses nécessitent une FIV. La dysfonction érectile et la faible mobilité des spermatozoïdes peuvent également nécessiter une FIV plutôt qu’une insémination artificielle. Les méthodes de traitement dépendront des circonstances et du diagnostic.

Consulter un spécialiste

Il existe une variété d’options de traitement disponibles pour l’infertilité. L’IA et la FIV sont deux des traitements les plus courants. La détermination du meilleur traitement dépendra des circonstances individuelles. Les couples devraient parler à un professionnel de la santé ou à un spécialiste de la fertilité pour obtenir des recommandations et des options de traitement contre l’infertilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut