Comment prendre soins des paupières après une opération ?

Une opération des paupières permet d’augmenter la taille des yeux et de faire ressortir les beaux traits du visage. Toutefois, pour obtenir le meilleur résultat et une guérison rapide, les soins postopératoires sont essentiels. Même si l’opération a été parfaitement réalisée, de mauvais soins postopératoires peuvent entraîner de mauvais résultats. Dans cet article, nous verrons ce à quoi on peut s’attendre après l’opération et comment prendre soin de ses yeux.

Quels effets postopératoires sur les paupières ?

Il y aura un gonflement important et éventuellement des ecchymoses pendant la première ou la deuxième semaine après une blépharoplastie. De plus, le patient pourra voir l’incision sur la paupière. La paupière n’aura donc pas l’air naturelle et il sera difficile d’ouvrir les yeux.

La gravité du gonflement et des ecchymoses dépend de chaque personne et de l’état de ses paupières. Par exemple, les patients ayant une peau épaisse auront un gonflement plus important et une période de récupération plus longue que les patients ayant une peau fine.

Les points de suture sur la paupière sont importants pour une fermeture nette de la peau, mais ils doivent être retirés 4 à 6 jours après l’opération. Les patients doivent être prudents pendant cette période, car le site d’incision se trouve dans la période la plus délicate.

Les directives à suivre pendant le rétablissement

Enfin, il y a cinq recommandations extrêmement importantes à conseiller aux patients. Application de glace. Pendant les 1 à 2 premiers jours, le gonflement devient plus important en raison de l’afflux de sang dans la paupière. Il s’agit d’un mécanisme propre à notre corps pour traiter les blessures ou les incisions. Cependant, il est essentiel de contrôler l’importance du gonflement pendant les 72 premières heures, ce qui déterminera votre période de rétablissement. Un gonflement plus important au cours de cette période ne se résorbera que lentement et progressivement pendant plusieurs jours. Appliquez de la glace avec diligence et vous serez récompensé par un rétablissement plus rapide !

Élévation

Il est important de garder la tête surélevée, même lorsque vous dormez. Se pencher en avant, soulever des poids lourds et rester allongé pendant une longue période entraînera un gonflement plus important au cours de la première semaine de l’opération. De plus, cela pourrait augmenter le flux sanguin au niveau de l’incision, ce qui entraînerait des saignements. Il est donc recommandé aux patients d’utiliser plus d’oreillers pour maintenir leur tête en hauteur pendant leur sommeil et de rester debout autant que possible.

Alimentation

Évitez autant que possible les aliments salés, car ils retiennent davantage d’eau dans votre corps. Il faut également éviter de fumer et de boire de l’alcool pendant les trois premières semaines afin d’accélérer le rétablissement et d’améliorer la guérison. En outre, la consommation de courges kabocha, de tomates et d’ananas contribue également à réduire l’enflure.

Ce qu’il faut éviter

Évitez de vous maquiller les yeux pendant les trois premières semaines, en particulier en cas d’épicanthoplastie et de cathoplastie latérale. Le maquillage des yeux peut entraîner une infection et la formation d’une cicatrice.

En outre, le démaquillage des yeux, qui implique souvent de frotter les régions oculaires, peut entraîner une ouverture de l’incision, un relâchement des plis et d’autres complications. Évitez de porter des lentilles de contact pendant les trois premières semaines.

Patience

Après l’opération, vous ne verrez peut-être pas le résultat tout de suite, ce qui peut être stressant. Cependant, n’oubliez pas qu’après une longue période d’attente et de patience, vous obtiendrez de beaux résultats !

La coopération des patients pendant la période de convalescence permettra d’obtenir de meilleurs résultats pour la double paupière. Maintenez une communication active avec le cabinet tout au long de la période de convalescence afin de bénéficier d’un soutien émotionnel et d’une prise en charge informée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut